Ocean Start

Capter l’énergie des vagues

Comment exploiter le potentiel énergétique de la houle déferlant sur le littoral aquitain ? En mesurant cette formidable manne susceptible de produire l‘électricité de demain ! C’est l’une des missions de Stéphane Abadie, enseignant chercheur basé à Anglet, l’un des spécialistes français en modélisation des vagues.

« En croisant des données maritimes disponibles mais aussi en utilisant nos propres mesures, nous avons réalisé une simulation numérique des vagues déferlant sur la côte sud aquitaine, d’Hendaye à Contis, de 1958 à 2001 » explique Stéphane Abadie, Professeur à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA) et responsable de l’équipe « Mécanique » du Laboratoire des Sciences de l'Ingénieur Appliquées à la Mécanique et au Génie Electrique (SIAME) installé à Anglet.

C’est suite à une thèse sur le déferlement des vagues que ce passionné de surf et d’océan est devenu l’un des spécialistes français de la houle. Tsunamis, tempêtes, impact des vagues, son travail se partage entre plusieurs thématiques. Depuis quelques années, ce chercheur s’intéresse  également au le potentiel énergétique de la houle. La simulation numérique des vagues déferlant sur la côte Aquitaine de 1958 à 2001 a été menée dans le cadre du projet transfrontalier WAKE. Ce projet rassemble l’UPPA, l’entreprise Rivages Pro Tech de Bidart et le centre de recherche Azti-Tecnalia installé en Guipuzkoa

Prévoir et utiliser l’énergie des vagues du futur

Ce sont ces mêmes partenaires qui ont proposé à l’Europe – via ses programmes d’accompagnement – le projet MAREA « modélisations et aide à la décision face aux risques côtiers en Euskal Atlantique » pour lequel l’Agglomération Côte Basque – Adour est chef de file. L’objectif de ce projet transfrontalier est double. D’une part,  développer des outils de prévision des submersions marines à très haute résolution spatiale, et d’autre part, étudier les phénomènes d’érosion sous l’effet des tempêtes le long de la côte basque. Grâce à ces analyses scientifiques transversales, MAREA souhaite développer des solutions innovantes permettant de préconiser des mesures de gestion adaptées face aux risques de submersion et d’érosion dans un contexte de changement climatique. Ce projet a été monté dans le cadre des activités du Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) du Littoral Basque. Ce consortium, initié en 2013 par les collectivités territoriales françaises et espagnoles (dont l’Agglomération Côte Basque Adour), a été créé en collaboration avec les organismes de recherche et les centres techniques de la côte basque qui travaillent quotidiennement sur les problématiques de gestion du littoral.

Si prévoir et se protéger des effets de la houle est indispensable, chercher à en récupérer l’énergie est également un objectif poursuivi par Stéphane Abadie et ses partenaires : « des systèmes mécaniques de récupération des mouvements de la houle pour produire de l’énergie renouvelable sont testés dans le monde. Sur la côte aquitaine, on pourrait imaginer des grands panneaux totalement immergés donc invisibles. Ils seraient abaissés lorsque la houle est modérée (par exemple inférieure à 2.5 m) laissant ainsi la possibilité de profiter des loisirs liés aux vagues. Et ils pourraient être en fonctionnement dans les périodes de tempête où l'énergie est réellement présente. Dans ces conditions, les mouvements réguliers provoqués par la houle récupéreraient une portion de cette énergie et limiteraient en même temps l’impact de la houle sur le littoral atténuant ainsi son érosion ».

« La région Aquitaine a une carte à jouer sur le houlomoteur » assure-t-il. A l’occasion  du salon Seanergy de Biarritz le 1er et 2 juin prochain, l’UPPA et le laboratoire SIAME seront présents sur le stand de la Région Aquitaine. L’occasion d’ « exposer les compétences locales dans le domaine de l’énergie houlomotrice, de rencontrer des entrepreneurs  et de lancer d’éventuelles collaborations ». Maintenant que l’on connaît le potentiel de la houle, l’enjeu est de prouver la fiabilité et la viabilité des techniques de captation de cette énergie renouvelable dont l’Aquitaine bénéficie grâce à son immense littoral.

Pour en savoir plus :

Le site du laboratoire SIAME : http://siame.univ-pau.fr

Le site du GIS littoral basque : http://gislittoralbasque.eu

Docteur en sciences et océanographe, Iker Castège dirige le Centre de la Mer de Biarritz. Il sera présent au Salon Seanergy à Biarritz les 1er et 2...

En savoir plus

Rivages Pro Tech est un centre pilote du groupe SUEZ, il rayonne en France et à l’international. Il conçoit sur la Côte Basque des services innovants...

En savoir plus