Masterclass éco-innovation : retours d’expériences

Alors que la deuxième session des Masterclass éco-innovation va débuter à l’automne, Inox Pyrénées et Dema Création reviennent sur le chemin parcouru depuis leur participation à cette formation initiée par la Communauté Pays Basque.

La Communauté Pays Basque a mis en œuvre en 2021 un dispositif inédit de sensibilisation et d’accompagnement des entreprises productives (artisanat et industrie) vers l’écoconception et l’éco-innovation, appuyée par l’agence luzienne Think+. En novembre et décembre 2021, dix entreprises de toutes tailles et d’horizons divers, de l’artisanat d’art à la chaudronnerie en passant par le mobilier ou le BTP, ont participé aux six modules de cette Masterclass éco-innovation animée par Think + sur le site luzien de Créaluz, la pépinière de la Communauté Pays Basque dédiée à l’éco-conception. Quelques mois après la fin de cette initiative, quel bilan les participants dressent-ils de leur formation aux enjeux de l’éco-innovation ? Eléments de réponse avec Dema Créations et Inox Pyrénées. 

Dema Creations, des projets plein les cartons

Lorsque Nathalie et Angélique Dema, cofondatrices de l’atelier de maroquinerie Dema Creations, s’inscrivent à la Masterclass éco-innovation, les deux entrepreneuses sont déjà engagées dans une démarche écoresponsable. « C’est même le point de départ de notre aventure », explique Nathalie. Après une carrière dans la maroquinerie classique, elle souhaite s’orienter vers une nouvelle approche plus respectueuse de l’environnement et de la santé, misant sur l’économie locale et circulaire, avec sa fille Angélique, titulaire d’un BAC pro des métiers de la mode et d’un BTS en modélisme prêt-à-porter femme. Ensemble, elles travaillent à la fois des matières alternatives au cuir animal (laine de brebis manech de la fabrique Iletegia, cuir de poisson de Banca, liège, textiles végétaux à base d’ananas, de cactus, de mangue…) et des tissus upcyclés, issus de fins de séries des grandes maisons de couture parisienne. Si l’éco-innovation était déjà au cœur de leurs process, la formation leur a permis de découvrir d’autres axes à explorer et déconstruire certaines idées reçues. « Par exemple, dans nos recherches de matières, nous faisions attention à la distance et l’impact du transport. Nous avons appris que dans l’éco-conception, le transport représente un impact carbone nettement moindre que la matière et son cycle de vie ». 

Informer les consommateurs

De même, le duo familial prend conscience de l’importance de communiquer et d’informer les consommateurs en toute transparence. « La formation nous a permis de nous rendre compte qu’il était essentiel de mettre à disposition des consommateurs des attestations qui définissent l’origine, le mode de fabrication et l’impact environnemental des produits. Pour aller plus loin encore, nous allons engager des analyses de cycle de vie de nos produits. Nous certifions aussi nos savoir-faire, avec le label de la chambre des métiers Artisan d’Art en maroquinerie, couture et modélisme. Angélique prépare également la qualification de Maitre Artisan d’Art en modélisme. Tout cela permet d’apporter des gages de qualité et de confiance aux consommateurs ».

Et Dema ne s’arrête pas en si bon chemin, porté par un environnement de plus en plus favorable à l’éco-innovation dans la mode. « Lors de la formation, nous avons pris conscience des effets de la loi AGEC dans la mode, alors qu’il y a énormément de stocks dormants de matières ou de déchets textiles. Pourquoi acheter de la matière neuve quand on peut exploiter cette matière-là ? », Interroge le duo. D’où l’initiative, partagée avec huit structures locales, de créer une « manufacture Pays Basque » en réponse à l’appel à Manifestation d’Intérêt Manufactures de Proximité, dans le cadre du plan France Relance. « La Communauté Pays basque nous a proposé d’y participer. Et c’est très enthousiasmant. Cette structure va nous permettre de développer des modules de formation dans les métiers de la mode, complémentaire aux offres existantes sur le territoire. Nous allons aussi fonctionner en tiers lieux, avec la mise à disposition des outils de production pour les artisans et créateurs locaux. Enfin, nous allons pouvoir valoriser les textiles récupérés par des associations locales et les mettre en vente sous la houlette de la manufacture ». Sans oublier la participation de Dema à l’appel à projet éco-innovation de la Communauté Pays Basque avec un sac isotherme composé de liège, de cactus et de laine de brebis… Dema a plus d’un tour dans son sac.

Inox Pyrénées fait bouger les lignes

Autre entreprise à avoir participé à la première session des Masterclass Eco-innovation, Inox Pyrénées, entreprise de 19 salariés spécialisée dans la fabrication sur mesure de produits en inox pour les professionnels (agroalimentaire, restauration) et les particuliers, s’est elle aussi appuyée sur cette formation pour faire évoluer son offre. C’était d’ailleurs la motivation première de sa participation, comme l’explique son gérant, Florant Canini. « Nous avions pour projet de développer un produit en propre, une nouveauté pour nous qui travaillons pour de nombreux donneurs d’ordre. Notre objectif était de faire un produit qui fait sens pour nous et qui permet de pérenniser l’emploi au Pays basque ». Ce produit, c’est PARTA. Commercialisé sous la marque EKKIN, créée à cet effet par Inox Pyrénées pour s’adresser directement au marché des particuliers, cet ilot de cuisine extérieure mobile en inox et pierre comprend une plancha de qualité professionnelle, un plan de travail dont la surface peut être doublée, et des options comme un réfrigérateur, un évier ou, plus original, un système de sonorisation intelligent, transformant l’ensemble du module en une enceinte invisible. « Tout le produit a été développé en circuit court, avec des partenaires du territoire. Le design a été réalisé par Samuel Accoceberry,  la plancha a été développée par Euskal Plancha, le système de sonorisation a été créé par une entreprise de Biarritz, le bois est transformé chez Solid surface à Louhossoa et la pierre de la Rhune chez des marbriers locaux. Tous nos fournisseurs se trouvent ainsi dans un rayon de 20 km. La formation a appuyé cette volonté d’être dans une démarche locale », précise Florant Canini. Pour le gérant d’Inox Pyrénées, la Masterclass éco-innovation a aussi contribué à faire évoluer son produit. « J’ai pu réorienter le designer et la communication sur ce que l’on voulait faire, à savoir un produit sans finitions extra locales. Ce qui impliquait de trouver une alternative au marbre. C’est ainsi qu’on a intégré la pierre de la Rhune ».

Florent Canini souligne également toute la richesse des échanges avec les autres entreprises participantes. « Cela a été l’occasion de rencontrer d’autres entreprises comme Sokoa, qui a un vécu industriel fort et une expérience sur l’éco-conception , ou encore Dema, dont j’ai adoré la philosophie et avec qui nous sommes aux prémices d’une collaborations ». En attendant, Inox Pyrénées savoure les premiers retours, très positifs, sur Parta, qui vient d’être présentée au salon Maison et Objet à Paris et prépare la commercialisation de ce premier produit en propre. « C’est un nouveau métier, mais c’est aussi une fierté, celle d’avoir un produit design, bien fait, avec une histoire et des valeurs, et des perspectives pour continuer à se développer et maintenir les emplois au Pays basque ». 

Cap sur les prochaines Masterclass éco-innovation

Les prochaines Masterclass s’adressent aux entreprises artisanales et industrielles désireuses de s’inscrire dans une démarche d’éco-innovation. La Communauté Pays Basque invite à participer à un cycle de formation délivré par l’agence Think+. Cet accompagnement collectif et individuel en 6 sessions de 3h sera donné au sein de la pépinière d’entreprises Crealuz, zone de Jalday à Saint-Jean-de-Luz.

·       Module 1 : 21/10 - Notions théoriques de l’éco-innovation 

·       Module 2 : 28/10 - Repérer les opportunités et définir sa stratégie de marketing responsable

·       Module 3 : 18/11 - Les outils de l’éco-innovation

·       Module 4 :  2/12 - Structurer sa démarche d’éco-conception

·       Module 5 : 9/12 - Déployer et piloter sa démarche d’éco-conception

·       Module 6 : 16/12 - Communication responsable – Comment communiquer sans greenwashing

Nombre de places limité, préinscriptions sur crealuz(at)technopole-paysbasque.fr

Les candidatures au 3e concours des talents de la e-santé sont ouvertes jusqu’au 14 octobre prochain. Avis aux acteurs du numérique en santé.

Read more

Des Masterclass éco innovation auront lieu d'octobre à décembre. Elles s'adressent aux entreprises soucieuses de s'inscrire dans une démarche d'éco...

Read more