ISALAB, un écrin et une nouvelle ambition pour l’ISA BTP

Bâtiment emblématique du projet Cœur de Campus à Anglet, piloté par la Communauté Pays Basque, l’ISALAB accueillera à la rentrée 2022 les élèves ingénieurs de l’Institut Supérieur Aquitain du Bâtiment et des Travaux Publics (ISA BTP). Une nouvelle étape dans la création d’un pôle d’excellence autour de la construction et l’aménagement durable.

Ce nouveau bâtiment aidera le Pays Basque à relever son objectif : franchir le cap des 10 000 étudiants et devenir le 2e pôle de formation d’ingénieurs de Nouvelle-Aquitaine à l’horizon 2025.  L’ISALAB, dont les travaux entrent dans leur dernière phase, accueillera dès la rentrée prochaine les élèves ingénieurs de l’Institut Supérieur Aquitain du Bâtiment et des Travaux Publics (ISA BTP), qui partagent pour un an encore leurs locaux avec les étudiants du campus universitaire de Montaury, à Anglet. Il hébergera également les enseignants-chercheurs des laboratoires SIAME et LFC-R ainsi que ses chaires associées (voir par ailleurs). En attendant, ce chantier-école offre une mise en situation idéale pour les futurs ingénieurs de l’école !

« Des capacités de croissance importantes » 

« L’ISALAB va clairement répondre aux ambitions et aux besoins de l’ISA BTP, se félicite le directeur de l’établissement Christian La Borderie. Notre école, encore jeune - elle a été créée en 1996 -, affiche des capacités de croissance importantes. Depuis quelques années, sa notoriété dépasse largement les frontières de la Nouvelle-Aquitaine. Ce nouveau bâtiment, au-delà de son intérêt pédagogique, doit permettre à nos ingénieurs « citoyens », qui sont notamment impliqués dans des chantiers humanitaires, de trouver la place à laquelle ils aspirent dans la société civile. »

Il faut par exemple souligner que, dans son rapport rendu cette année, la commission des titres d’ingénieur, organisme indépendant chargé par la loi française d’évaluer toutes les formations d’ingénieur, a vanté les mérites de l’ISA BTP. « Une belle école, de taille modeste, fer de lance de l’université dont elle est composante, qui s’est positionnée, auprès des entreprises du BTP notamment, comme leader incontournable dans sa Région, bien implantée et reconnue de ses pairs », note-t-elle.

L’ISALAB s’inscrit dans le projet Cœur de Campus, piloté par la Communauté Pays Basque et co-construit avec l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA), grâce à une convention de partenariat signée dans le cadre du contrat de plan Etat-Région 2015-2020. Il illustre la volonté de la Communauté d’Agglomération de développer l’enseignement supérieur et la recherche sur son territoire.

 Le campus aura son Agora

Ce vaste projet, dont le coût s’élève à 20 millions d’euros - la Communauté Pays Basque participe à hauteur de 5,25 millions d’euros (1) -, a déjà vu la livraison de la maison des étudiants fin 2020. Elle permet aux étudiants du campus de bénéficier d’un parking à étages, de surfaces dédiées à la restauration et aux activités culturelles et sportives. En tant que maître d’ouvrage, la Communauté d’Agglomération gère et finance une partie de la construction de l’ISALAB. Sa livraison en 2022 devrait être couplée avec celle de l’Agora, à la fois large place et lieu privilégié de rencontres entre les acteurs du campus universitaire, du site technopolitain Arkinova, du centre de recherche Nobatek/Inef4, de la Fédération Compagnonnique des métiers du bâtiment et du lycée Cantau. Bien plus qu’une synergie, l’avènement d’un écosystème autour de la construction et de l’aménagement durables !

Ce bâtiment d’une surface de 5 000 m2 dessiné par l’architecte Patrick Arotcharen répond à un double objectif de confort optimal pour ses occupants et d’exemplarité énergétique. « Il y a eu un important travail de recherche effectué en phase d’étude pour trouver des solutions efficaces et peu complexes en matière de confort thermique, de chauffage et de climatisation, explique Hélène Carré, maître de conférence à l’ISA BTP et vice-présidente de l’UPPA en charge du patrimoine. Via des puits géothermiques, le bâtiment sera équipé de pompes à chaleur. La température du sol servira à chauffer en hiver et à rafraîchir en été. Autres atouts, dans la conception même du bâtiment : un système de ventilation nocturne et une orientation des protections solaires. Une station photovoltaïque sera en outre installée sur la toiture terrasse. »

Augmentation programmée des effectifs

La livraison d’ISALAB va permettre d’augmenter sensiblement le nombre des élèves de l’ISA BTP. L’école, qui forme aujourd’hui une soixantaine d’ingénieurs chaque année, a pour objectif d’en diplômer environ 80 d’ici trois à quatre ans et une centaine à l’horizon 2030.

« Notre qualité d’entrée est très bonne puisque nous sommes reconnus comme une des écoles recrutant au plus haut niveau sur Parcoursup, affirme son directeur. Nous affichons aussi un très bon positionnement à la sortie. En moyenne, dans les écoles d’ingénieurs, un sur deux signe un contrat avant d’être diplômé. Nous sommes à près de 80% ! Nous pouvons donc augmenter nos effectifs sans mettre à mal la qualité de la formation. »

Les ambitions de la Communauté Pays Basque pour le campus universitaire de Montaury ne s’arrêteront pas là.  

 (1) Les autres financeurs sont : Etat, Région Nouvelle-Aquitaine, Fonds Feder, Ville d’Anglet.

 

Le Pays Basque est une nouvelle étape de l’incontournable Fundtruck. Cinq entreprises basques ont participé à l'évènement, sur le site technopolitain...

En savoir plus